Lithographies anciennes d'Hières


Lors de mes recherches, notamment à la Médiathèque d'Hyères, j'ai retrouvé quelques lithographies anciennes d'Hières,
se situant dans la période 1830 à 1900 environ.

Bien qu'elles n'aient pas de relations particulières avec "l'eau", j'ai eu envie de les conserver afin de prendre le plaisir de les observer dans le détail.
Aujourd'hui, je crée cette petite planche, afin que vous puissiez éprouver ce même plaisir de la découverte ... d'autrefois !

Je vous propose de regarder ces gravures en suivant un itinéraire imaginaire qui va vous faire ........ remonter dans le temps.

Vous débarquez sur la presqu'île de Giens à La Tour Fondue vers 1850 et
vous décidez notamment de visiter quelques églises et chapelles de la commune d'Hières.
Votre itinéraire va être le suivant : La Tour Fondue, le hameau de Giens, la plage de La Manarre, Costebelle,
le bourg et le chateau d'Hières ....... puis vous rejoindrez votre bateau à la plage du Ceinturon.

Bon voyage !!!

 


1 - Par un jour de belle mer, un ami vous débarque dans la anse de la Tour Fondue à Giens
au pied d'un pan incliné de pierres rapportées qui tient lieu de débarcadère.
Vous prenez votre balluchon et vous empruntez un chemin transversal pour rejoindre le hameau de Giens.

 


2 - Vous arrivez aux ruines du vieux château et vous avez une vue sur le hameau de Giens et son église.
Après avoir observé le point de vue sur 360°, vous prenez alors la direction du cordon de sable
à l'ouest de l'étang du Pesquier qui est le seul chemin pour rejoindre Hières.
Vous passez devant les étangs de Lesteve et les Vigies du Marche Pied, puis vous arrivez à la plage de La Manarre (Almanarre).

 


3 - Vous remontez le chemin de la Vertaubanne et vous arrivez alors au pied de Notre Dame d'Hières. La végétation est pratiquement inexistante.
Vous allez prendre le Chemin de l'Ermitage à gauche qui va vous conduire jusqu'à la chapelle.
De celle-ci vous avez un magnifique panorama sur Giens, son double tombolo, les marécages du Palivestre et du Ceinturon ainsi sur les Salines d'Hières
.

 


4 - Vous redescendez le chemin empierré de l'Ermitage et vous avez alors une vue sur le bourg d'Hières dont les vergers s'étendent jusqu'aux
premières habitations qui commencent à se construire en dehors de l'enceinte fortifiée. Le chemin de Sainte Anne (en biais au centre de la gravure - actuelle av. Victoria)
est la voie principale pour aller vers Giens. L'avenue Godillot et De Beauregard n'existent pas. - (zoom)

 


5 - En arrivant dans le vallon vous découvrez le torrent "le Roubaud" et vous admirez le panorama sur la ville et la colline du château

 


6 - Vous tranversez alors le petit pont qui emjambe le Roubaud (au niveau du syndicat d'initiative en bordure de l'autoroute) et vous prenez le chemin Saint Joseph.
Le pont construit en 1736 est très peu large. Au centre de la gravure le chemin se divise en deux pour, semble t-il, permettre "un passage à gué"
pour les convois de gros gabaris.

 


7 - Vous rejoignez ainsi le Vieux Chemin de Toulon qui est l'entrée principale à l'ouest de la ville.
(La gravure se situe au niveau du Mess des Officiers, rue Serré de Rivière)

 


8 - En haut de la rue, vous rejoingnez la Route Impériale et vous arrivez ainsi sur la place des Récolets
avec son obélisque et sa magnifique vue sur la presqu'île (actuelle place des Palmiers).
Vous longez ensuite les remparts en croisant le canal Jean Natte qui rentre dans l'enceinte de la ville au niveau de la porte Fenouillet.
Ses eaux qui arrivent de La Crau vont faire tourner le premier moulin à farine qui est tout près de là, dans la rue de Limans.

 


9 - Vous arrivez au niveau de la Place du Portalet où la porte du même nom a été démoli en 1842 en raison de son état de délabrement.
Un plan sur un panneau indicateur, nous rappelle ses principales caractéristiques.
Vous continuez à longer les remparts et vous dépassez la Porte des Salines (Massillon) de 200m environ ( vous êtes au niveau de la place Clémenceau actuelle) ....

 


10 - . Vous faites demi-tour et vous êtes face à la Porte des Salins (actuelle porte Massillon). A gauche de la tour, il n'y a aucun immeuble.
A droite, il y a la Place Royale (actuelle de La République), par laquelle vous reviendrez à la fin de votre visite.

 


11 - Après avoir traversé la porte des Salines et sa 3ème enceinte, vous remontez la rue Massillon
et vous découvrez sur la gauche de la place .... la Tour des Templiers.

 


12 - Vous partez à la découverte des rues étroites de la vieille ville et vous passez dans la "Rue de La Malgue"

 


13 - Vous faites un petit crochet à la rue Cafabre et vous assiter à une cérémonie.
Vous avez une jolie vue sur la Collégiale Saint Paul et la rade d'Hières

 


14 - Vous arrivez à la Collégiale Saint Paul et vous êtes face à la "porte Saint Paul" qui est une des entrées de la 2ème enceinte.
Avant de poursuivre votre ascension, vous vous retournez et vous pouvez observer un panorama grandiose sur la plaine et la rade d'Hières et ses îles.

 


15 - Après avoir arpenté les rues étroites et les habitations construites au XIIème siècle,
vous découvrez alors les ruines du vieux chateau qui a été démantelé vers 1620
.

 


16 - Vous prenez un chemin au nord de la 2ème enceinte (montée de Noailles actuelle) afin de rejoindre le bas de la ville.
Vous vous retournez afin de jeter un dernier coup d'oeil sur les ruines du château.
A droite en contrebas du chemin se trouve la source de l'Umine dont la galerie a été creusé en 1739 (non visible sur la gravure).

 


17 - Après une bonne descente, vous arrivez devant l'église Saint Louis et sa place (ex. église et place des Cordeliers ou Royale
dont la construction actuelle remonte vers la fin du XIIème siècle)

 


18 - Vous descendez la Place Royale (ou Cordeliers ou République). Après avoir salué la statue de Charles d'Anjou,
vous repassez devant la porte des Salines. Vous longez ensuite les remparts en admirant les jardins de pêchers et d'orangers qui sont devant nos yeux.
Arrivé à la Place du Portalet, vous prenez à gauche pour descendre le Chemin de l'Almanarre (av. Gambetta)
.
Vous laissez sur notre droite, "l'égorgerie" (ou tuerie ou abattoir) ainsi que le "moulin du Mitan" qui est également alimenté par l'eau du canal Jean Natte.

 


19 - Vous vous arrêtez pour regarder la Collégiale Saint Paul (au niveau du carrefour Gambetta/Bellon/Lyautey). Le berger descend le Chemin de l'Almanarre.
Le Béal qui va vers le lavoir passe sous la voute (juste au dessus des chèvres).

 


20 - Vers 1870 en haut de la rue (de Brest actuelle), le magestueux lavoir du Béal va servir de chute d'eau pour alimenter
le moulin "d'en bas". Sur la partie centre/gauche du dessin, vous retrouvez le batiment arrondi visible également sur la lithographie ci-dessus.

 


21 - Votre ballade se termine. Vous découvrez au passage une ferme avec son puits et son bassin de stockage. En arrière plan ; la colline du Château.

 



22 - Le bateau qui vous avez débarqué à La Tour Fondue est venu faire son plein d'eau douce à l'aiguade de la Marine.
Vous pouvez vous embarquer .... pour un autre croisière
.

 

J'espère que vous avez fait un bon voyage ..... dans le temps.

Ci-dessous les plans qui vous permettent de vous repérer.

 


Les numéros et les flèches rouges repèrent les lithographies ci-dessus ainsi que l'orientation de la prise de vue.
Les flèches bleues indiquent le sens de votre déplacement - Fond de plan : Carte Cassini de 1778

 


Les numéros et les flèches rouges repèrent les lithographies ci-dessus ainsi que l'orientation de la prise de vue.
Vous pouvez constater que sur ce plan de 1856, que les habitations sont encore pratiquement toutes à l'intérieur
des remparts ou il y a une population de 6400 habitants environ (info A. Denis).
Il y a trés peu de constructions en dehors des remparts et il n'y est fait mention que de "jardins" de "pêchers" et "d'orangers".