Géologie locale
Cartes anciennes de la région
d'Olbia, d'Eres, d'Hiéeres, d'Hiéres et d'Hyères


Les quelques cartes que vous allez découvrir ci-après vont vous permettre de voir évoluer au fil des siècles l'orthographe du nom de la ville de ..........


Carte trés ancienne avec tracé de la voie Aurélia
Porquerolles s'appelle "Pomponiana sine proté" (proté = la première), Port-Cros s'appelle "Mese" (le milieu) et le Levant s'appelle "Hypea" (la dernière).
L
a presqu'île de Giens n'est pas représentée et Olbia est noté en deux mots.



Carte trés ancienne couvrant d'Antibes au delta du Rhone et au lac Leman. Olbia est noté en face les îles "Stoechades infule"

 


Détail de Massalia à l'embouchure du Var. Olbia est noté ainsi que les 3 îles baptisées "Stoechades infule"



Carte de 1521 d'un Portulan turc - Les 3 îles Stoechades
au milieu de la carte : le cap Bénat, dans le 1/4 haut gauche : les Salins d'Eres
(Site original pour plus de détails)

 


Première carte sur laquelle le nom de "Eres" est noté entre "Briganson" et "Soliers".
Les îles d'"Eres" sont "Ribodeo", "Portocrozo" et "Bononio". La presqu'île de Giens n'est pas figurée

 


Carte de 1590 - Première figuration de la presqu'île de "Gien". "Eres" devient "Hiéeres" et Olbia n'est plus noté.
Les îles s'appellent maintenant "Porquerolles"," Port-Cors" et "Tittan". Le Gapeau est positionné correctement et un étang est figuré à l'emplacement des Vieux Salins

 


Carte de 1631 de Petro Joanne Bompario - Les îles dor Stecades
(site original pour plus de détails)

 


Carte de 1638 détaillant la Presqu'île "d'Hiéres" avec ses 3 étangs qui partent du double tombolo pour rejoindre le Gapeau.
Entre chacun d'eux et autour, les fameux marécages qui causeront bien des soucis de santé à la population

 


Carte de 1652 - Les îles d'Hyères s'appellent déjà les îles d'Or - (zoom détail marais)
(site original pour plus de détails)


Plan de 1727 figurant "les salines" d'Hiéres. Le double tombolo est percé de part en part. Est-ce volontaire ou pas ? Les îles s'appelent "Porquerolle", "Porto Cros" et "De Levent"

CARTE CASSINI


Carte n°155 de notre région levée par la famille Cassini en 1778
Pour voir l'original en couleur (avec ses bandes de collage) cliquez sur la carte
ensuite en positionnant le curseur horizontal & vertical au milieu, vous êtes sur "l'étang du Pesquier"
Le travail cartographique de toute la France a été réalisé à l'initiative de Louis XV. Les levés ont commencé à partir de 1760 et se sont terminés en 1789.
Quatre générations de CASSINI se sont consacrées à la réalisation de la carte au 1/86400 ème (1 ligne pour cent toises) qui porte aujourd'hui leur nom.
La carte du Royaume de France est composée de 181 feuilles dessinées en couleur.
Détail de cette histoire sur
http://www.cdip.com/cassini/cassini_histoire.htm

 


Cette carte de 1792 fait apparaître Giens à son emplacement actuel. L'étang du Pesquier a le Roubaud qui se jette à son nord et "le gras passage" permet à l'eau douce d'aller vers la mer (lorsque le Roubaud coule) ou à l'eau de mer de rentrer dans le Pesquier en période de sécheresse avec les mouvements de marée. Il ne semble subsister qu'un marécage de l'étang du Ceinturon



Carte de 1807 sur laquelle le Roubaud n'est pas figuré et le Béal des moulins se jette dans l'étang du Pesquier - Document original Médiathèque d'Hyères

 


Carte de 1814 - A cette date seules trois maisons de pêcheurs et le château de Giens sont représentés

 


Cette carte Girard de 1823 semble presque fidèle à celle d'aujourd'hui. Une erreur.. le Réal Martin s'appelle le Gapeau ... et le Gapeau lui a disparu !!

 


Carte d'état major de 1850
Le Roubaud a été détourné vers l'Aiguade afin d'assainir les marécages.
Le salin des Pesquiers est implanté dans la partie nord de l'étang
Les aiguades de La Marine et du Commerce sont représentées sur le plan