Découverte de la
Source de La Monache

Le 17 février 2006 grâce à notre guide Jean-Pierre DELPIANO, nous avons pu découvrir la source de La Monache qui a alimenté durant environ 70 ans deux fontaines de la ville d'Hières après un parcours de 11 000 mètres dans des bourneaux en poterie de 150mm de diamètre.

Oubliée depuis plus de 100 ans, nous avons eu la joie de la faire renaître de dessous la dense végétation qui lui servait de cachette.

Vous pouvez revivre avec les photos qui suivent les moments de cet instant inoubliable !


Nous arrivons au Domaine de La Castille ou nous avons rendez-vous avec notre guide - (zoom)


Nous empruntons un chemin d'exploitation du domaine en direction du sud du parc.


Jean-Pierre se repère sur la carte diffusée sur le site en nous commentant les repères des lieux.


Il arrive au pied de l'ouvrage qu'il a localisé sous la végétation.


C'est là.... devant Franck, au centre de la photo !!! (prise en direction du sud) - (zoom)


C'est également là.... au centre de la photo !!! (prise en direction du nord) - (zoom)


C'est toujours au centre. Photo prise de plus prêt.... toujours difficile à deviner !!! - (zoom)



En attendant d'aller chercher les outils, Jean-Luc ...impatient,
commence à débroussailler..... avec une branche - (zoom)


Ca commence à prendre tournure. On découvre un ouvrage de 1,20m de hauteur,
de 2,00m de diamètre intérieur - (zoom)

L'accés se fait par une porte dont les piedroits sont réalisés
en pierre de taille avec des gonds de taille respectable.


En dégageant l'accés, Franck retrouve intact le linteau de la porte - (zoom)



Nous nous empressons de le remettre à sa place. Il s'emboite parfaitement
sur la maçonnerie existante. La porte n'était donc pas plus haute
et faisait seulement 1,00m de hauteur - (zoom)


Jean-Luc commence à dégager le seuil pour retrouver le niveau de celui-ci

Ca y est...il l'a trouvé... mais aussi un bout de tuyau en terre cuite !!!
(au centre de la photo) - (zoom)

Michel est plus particulièment chargé des prises de notes, reportage
photos et vidéo, afin de vous faire partager ces souvenirs.

Jean-Luc a fini par dégager 2 tuyaux en poterie juste sous le seuil d'entrée - (zoom)


Celui de droite, de 150mm de diamètre intérieur qui est situé 17cm sous le seuil est probablement le tuyau de départ vers Hyères. Celui de gauche qui est légèrement plus bas et fait 200mm de diamètre devait servir à dévier la source lors des réparations de la conduite de 150mm - (zoom)


En creusant, Jean-Luc a retrouvé des briques de terre cuite de forme
trapézoïdale qui devaient constiter la voute de l'ouvrage de la source - (zoom)



Franck fini de dégager le devant de l'ouvrage - (zoom)


Jean-Luc fait à son tour le photographe - (zoom)


Les prises de notes terminées, Michel sort.... par la "petite porte" - (zoom)




Après avoir dégagé les tuyaux en poterie, il restera à dégager
tous les déblais du fond de l'ouvrage afin de comprendre d'où l'eau
de la source pouvait bien arriver ????
- (zoom)


Nous réalisons un nivellement afin de connaître la différence de niveau entre
la source et le Gapeau. Elle est de 80cm environ
- (zoom)


Afin d'essayer de trouver la conduite en plomb qui traverse le Gapeau ...
ou le Réalet nous allons utiliser un détecteur de canalisation - (zoom)


Cette tentative ne nous apportera pas de réponse, car sans connaissance
d'un point de départ, les résultats seront aléatoires - (zoom)


Jean-Luc fait une tentative avec ...les baguettes de sourcier.
Le résultat ne sera pas meilleur.


A 70m à l'Est du premier ouvrage, il existe en un similaire - (zoom)


Cela ressemble a un puit de 1,80m de diamètre de 1,50m de haut
avec 3 marches pour descendre à l'intérieur - (zoom)


L'ensemble est réalisé en pierres sèches avec des trous de 30cm par 30cm
au niveau du radier (au centre de la photo)
- (zoom)

Franck essaie de rentrer à l'intérieur, mais le sol est vaseux et gorgé d'eau.
Il vaut mieux s'abstenir pour cette fois et revenir avec des bottes.



Cette sympathique après midi touche à sa fin. Jean-Pierre nous fait visiter une partie du parc.


Avec son grand bassin ....


...et ses belles statuts qui semblent nous disent... au revoir.

Merci au Domaine de la Castille et à Jean-Pierre DELPIANO qui nous ont permis de vous présenter ce reportage.