Visite de la
Source millénaire de San Salvadour

Le 20/01/2006 notre guide M. Rémi SAINT ETIENNE nous a fait visiter la source millénaire.
Ci-après les photos souvenirs de cette
visite "historique " !



Nous voilà parti pour la visite avec Jean-Luc, Franck et M. SAINT ETIENNE


Noud descendons progressivement des escaliers entre deux murs de soutènement


Une grande porte blanche ferme l'accés à la source. Le haut de la porte est ajourée afin de réaliser une ventilation des lieux


Un superbe escalier monumental avec des murs en maçonnerie de pierres apparentes descend progressivement sous la terre. Un caniveau à droite draine les eaux de ruissellement. Un soubassement en enduit de ciment décore les murs - (zoom)


La galerie d'une dizaine de mètres de long aboutit à une vaste salle cylindrique (au fond) de 6,00m de diamètre et de 9,00m de hauteur - (zoom)


Du perron nous surplombons un regard principal et deux plus petits qui se situent 1,80m en contrebas

Notre guide nous explique le fonctionnement de la source

Vue prise du fond de la salle circulaire en regardant le perron d'arrivée. La lumière éclaire la galerie par laquelle nous sommes arrivés.

Un garde corps de l'escalier est réalisé avec des balustres et des briques de terre cuite.

Au centre de la photo, le regard de collecte des eaux des deux autres plus petits situés à droite et à gauche de celui-ci. Les tuyaux noirs et la pompe servent à vider directement les griffons afin de pouvoir faire des travaux d'entretien sur le tuyau d'évacuation gravitaire.

Regard de 1,40m de profondeur et 40cm de diamètre intérieur au fond duquel se trouve le griffon

Photo détaillée du griffon sud (lieu d'où jaillit la source)

Photo détaillée du griffon nord

Nous observons le fond du regard qui est à 1,40m en dessous la margelle (ou 0,80m p/r au sol). Son diamètre intérieur est de 83cm

Fond du regard de collecte. En haut à gauche l'arrivée du griffon sud. Le gros tuyau en plastique à gauche est le départ vers le réservoir inférieur

Détail de l'arrivée de l'eau du griffon sud dans le regard pricipal.
La cristallisation des minéraux fait un dépot doré.

Vue détaillée de la cristallisation des minéraux au fond du regard

En dessous du perron, une niche est aménagé avec une grille d'écoulement à son pied.

La visite intérieure de la source se termine. Nous allons maintenant suivre son parcours d'écoulement.

Vue du dessus de la salle circulaire de 6,00m avec sa cheminée d'aération. Le tuyau qui sort de celle-ci évacue les eaux refoulées par la pompe lors des travaux sur le collecteur gravitaire.

Un tunnel permet de traverser la route départementale sans danger.

Au centre de la photo le soubassement circulaire d'un ancien kiosque de dégustation

Une ancienne fontaine

Bâtiment du local technique sous lequel se trouve le réservoir inférieur dans lequel va s'écouler la source.

Entrée du local technique

Pompes de refoulement

Tuyaux d'aspiration dans réservoir au niveau inférieur

Au dessus de la tête Franck le gros tuyau gris est l'arrivée de la source

Un compteur permet de mesurer exactement le débit journalier de la source avant que l'eau de celle-ci ne tombe dans le réservoir.
Lors de notre visite il était d'environ 100m3 par jour.

Sous l'ancien escalier ornemantal une fontaine écoule la surverse du réservoir. Actuellement tout est sec, et rien ne coule.

Nous arrivons au bord de mer ou les eaux de la source se sont mélangées au réseau pluvial.

L'évacuation tombe en cascade dans cette cheminée aménagée. Les concrétions calcaires très importantante ont conduit à pratiquer une entaille dans le mur pour permettre une évacuation correcte de l'ensemble des eaux.

Vu des concrétions calcaires en forme de draperies

Le réseau pluvial et la source se jetent à la mer.

Pour terminer cette sympathique après-midi nous visitons l'extérieur du château

Détail de la tour ouest du château


Il est l'heure de quitter ce lieu magnifique. Le soleil nous fait un dernier coup d'oeil avant d'aller se coucher.

 

Je tiens à remercier monsieur Etienne PONSONNET, directeur de l'Hôpital San Salvadour
ainsi que messieurs François THIEFFRY (responsable communication) et Rémi SAINT ETIENNE (responsable service travaux et guide pour cette visite)
qui nous ont permis de réaliser ce reportage.