Questions & réponses
Le moteur "à eau".....fonctionne t-il vraiment ???


La réponse est "OUI"
.....
mais avec une proportion importante de carburant pour le faire fonctionner.....
mais quelle économie !!! ......nous allons voir comment.

Sous ce titre "un peu accrocheur", il faut dire que ce système n'est pas appelé
"moteur à eau" par ses concepteurs.
Ils considèrent que ce système est un moteur à 4 temps qui fonctionne
avec sa propre raffinerie miniature embarquée.
Ce qui est très pratique et utile pour ceux qui désirent utiliser différents types de carburants ......

C'est grâce au site http://www.onpeutlefaire.com que j'ai eu connaissance de l'existence du moteur Pantone. Ce site fourmille d'articles sur nombre de sujets intéressants et pratiques.

Pourquoi cette page ?
Le thème de mon site étant "l'eau", le moteur à "eau" a bien évidemment attiré ma curiosité.
Lorsque j'ai découvert le premier article sur le fonctionnement de ce moteur, j'ai ressenti plusieurs sentiments (comme vous certainement), celui de
1°) la surprise et le septicisme : Tiens ça existe vraiment ? N'est-ce pas un canular ?
2°) l'interrogation et la curiosité : Est-ce que cela fonctionne ? Comment ? Sur quel type de moteur ?
3°) la recherche de "la vérité sur ce sujet" à travers les divers témoignages que je pourrai trouver :
--- sur différents sites,
--- dans les médias,
4°) rechercher dans mon entourage un ami mécano qui serait prêt à se lancer dans cette fabuleuse aventure pour en monter un !
5°) essayer de voir "fonctionner" devant mes yeux un moteur "Pantonisé" !
6°) trouver des industriels et sociétés qui s'intéressent à ce projet de moteur "trés économique" et "trés écologique". Dans une période le prix du pétrole s'envole et ou le réchauffement de la planète ne fait plus aucun doute, il n'y plus de temps à perdre pour trouver des solutions et les mettre en application, surtout lorsqu'on s'aperçoit qu'une solution simple, peut onéreuse et qui s'applique à tous les types de moteur 4 temps en service existe déjà !

Afin de répondre aux questions ci-dessus, je vais la plupart du temps vous diriger directement vers les sites originaux que j'ai consulté et dont les articles ont retenu mon attention. Vous pourrez ainsi vous faire votre propre opinion.

L'histoire du "moteur à eau"
-- Histoire de l'injection de l'eau dans les moteurs
Fichier intéressant sur l'histoire des moteurs utilisant différents types de carburants avec l'injection d'eau.

-- Jean Chambrin
Au début des années 1970, Jean Chambrin, ingénieur et garagiste à Rouen inventa ce procédé qui permettait de consommer un mélange eau-alcool avec une certaine proportion d'eau (jusqu'à 60%). Le principe, similaire à celui de Pantone, consistait à récupérer la chaleur des gaz d'échappement ( 40% de l'énergie d'un moteur thermique est perdue dans l'échappement ) afin de "prétraiter" les gaz d'admission.
Cette invention a fait l'objet du dépot d'un brevet FR2302420 le 25/02/1975. Son titre était : Appareil et combinaison de moyens permettant le conditionnement d'un mélange d'eau et de carburant, et, à la limite d'eau pure, en provoquant une réaction thermochimique génératrice de production d'hydrogène et d'un état plasmatique de la matière, pour l'utilisation dans un moteur thermique ou dans un système de chauffage.
Cette invention n'a jamais été mise sur le marché. A ce jour, M. Chambrin semble "disparu".

-- Paul Pantone
Cet inventeur a déposé un brevet international n° US005794601A1 pour son "processeur multi-carburants Geet", il a travaillé seul et sans l'aide d'industriels à l'esprit mercantile et cupide. Afin de se rendre crédible, il a eu l'excellente idée de diffuser GRATUITEMENT les plans pour équiper tout moteur inférieur à 20ch, celui d'une tondeuse à gazon en l'occurrence.
De cette manière, vous allez pouvoir vérifier l'information que l'on vous transmet, pour un coût inférieur à 100 euros, en fabriquant votre kit à partir de matériaux que vous trouverez dans tous magasins de bricolage, au rayon plomberie. Ces informations vous seront communiquées ci-après.

Les principaux sites qui répondent à vos questions

Le site de Quant'Homme
Voici le site de référence des énergies libres. Vous y trouverez grand nombre d'expériences réalisables par tout bricoleur moyen, concernant les travaux réalisés de part le monde par des chercheurs soucieux de notre environnement.
Le point fort de ce site est : "LE PROCESSEUR MULTI-CARBURANTS DE PAUL PANTONE". Trouvez-y gratuitement les plans, photos, vidéos, tests et résultats, afin de faire fonctionner tout moteur thermique <20ch (une tondeuse à gazon dans le cas présent à la fin de cette page) par un mélange comportant 75% d'eau + 25% d'essence.
Dans le lien ci-joint Quant'Homme apporte quelques précisions sur le rôle de son site vis à vis du PMC PANTONE.

Le site de Jean-Louis Naudin
Jean-Louis Naudin est un de ces chercheurs altruiste travaillant sur les énergies libres. Lui aussi rend public ses travaux et permet à ceux qui le désirent, de les reproduire et pourquoi pas, les développer. Monsieur Naudin a testé l'invention de Paul Pantone et est arrivé au même résultat, soit : 75% d'eau + 25% d'essence. Vous trouverez sur son site : plans, schémas, photographies, résultats ainsi que de multiples vidéos.

Le site "econologie.com"
Le but de ce site est de montrer qu'il est possible de concilier dans le domaine de l'énergie, grâce à des solutions technologiques, "économie et écologie".
Il a été créé et il est géré par Christophe Martz : A découvrir absolument !

Le site "passerelleco.info"
-- Le moteur Pantone ... Il déchaîne les passions ...
-- Moteur Pantone : Comment mesurer les performances ?

Le site "olifere.org"
Le bût de ce site est l'Organisation Locale d'Initiatives en Faveur des Energies Renouvelables et de l'Environnement.

Quelques articles intéressants

-- de M. David
Les pages de M. David : 16 articles disponibles.

-- de Christophe Martz
1) La synthèse de C. Martz relative à sa soutenance pour son diplome d'ingérieur réalisé sur l'adaptation d'un PMC de Pantone à un moteur de groupe électrogène.
2) La ZX Turbo Diesel d'Olivier modifiée en collaboration avec Christophe (article n° 51)
3) Calculs sommaires sur la consommation des tracteurs modifiés.

PMC Pantone et les médias

-- sur RMC Info le 11 avril 2004
-- dans "BIOCONTACT" n)°147 de mai 2005 et "LA FRANCE AGRICOLE" du 13 mai 2005
-- dans "L'ACCOROUTISTE" n°10 de juin 2005 diffusé par la société NOREMAT
(voir détail ci-après)
--
Journal télévisé sur TF1 du 25/03/2007 Vidéo fonctionne sous Mozilla Firefox (pb avec Internet Explorer)

PMC Pantone et les groupes industriels

Pour l'instant, les modifications de moteurs en tout genres sur tout types de véhicules ont été réalisé comme vous avez pu le lire, par des personnes de compétences techniques très variées.
Aucun groupe industriel ou société ne semble s'intéresser à "aider" ou à "promouvoir" au développement de ce type de moteur dont la diminution des rejets polluants est spectaculaire !!!
!!!!!!
Mais oui ...... aujourd'hui, il y en a UNE !!!

-- 1°) La société NOREMAT

Cette entreprise indépendante a pour vocation unique la construction et la maintenance de matériels d'entretien des accotements routiers et de grandes dépendances vertes.

Dans le cadre du 4L Trophy dont l'arrivée a eu lieu le 28 février 2005, elle a aidé et encouragé dans le cadre d'un "mécénat" Guillaume et Yann-Gaël à la transformation d'une 4L équipée en "Pantone". Le système a prouvé sa fiabilité et sa performance, puisque nos amis avec leur "4L de course" se sont permis de distancer 350 autres concurrents. Bravo !!!
Dans les prochaines semaines j'espère pouvoir vous apporter un supplément d'informations sur cette expérience originale.

-- 2°) ??? - Dés que j'aurai connaissance d'autres initiatives, je complèterai la présente liste avec plaisir.

-------------------------------------------------------

Comment construire un moteur Pantone ?
Vous voudriez construire un moteur non polluant
et qui consomme très peu de carburant ?
Voici une rapide présentation de l'invention
de Paul Pantone, suivit des plans.
Vous n'avez plus qu'à vous lancer dans l'aventure !

Le "processeur multi-carburants" ou "réacteur à plasma endothermique"

Le principe
Le système s'applique pour tous moteurs thermiques (moteurs de tondeuse et motoculteur 4 temps, moteurs de voiture et camion à essence ou diesel, groupe électrogène, chaudière de chauffage central à fuel, etc… le but est d'utiliser un carburant contenant 25% à 80% d'hydrocarbures (essence, fuel, huile de vidange usagée, pétrole brut, etc…) + 75% à 20% d'eau (eau de pluie, de puits, du robinet ou bien provenant tout simplement du système d'épuration de vos eaux grises et vannes, etc…). En fait, ce n'est pas l'eau qui est intéressante, mais l'hydrogène quelle contient. Les proportions d'eau que l'on pourra mélanger au carburant varieront en fonction du type de montage et du carburant utilisés ainsi que des réglages effectués.

Comment ça marche
Ce multi-carburants est portée à ébullition dans un réservoir grâce aux gaz d'échappement qui y sont conduits par le biais d'un bulleur. Nous obtenons là, ce que nous pourrions appeler une micro raffinerie, puisque nous retrouvons le même procédé de distillation du pétrole brut utilisé en industrie pétrolière. Les vapeurs d'hydrocarbures et d'eau dégagées par l'ébullition passent dans le fameux réacteur à plasma (plasma=gaz électrifié) où se reproduit le principe de l'orage. La décomposition thermochimique du mélange eau/carburant s'effectue dans ce réacteur. La vaporisation de ce nouveau mélange dans la chambre d'admission, génère un hydrocarbure à haut rendement.

Avantages de ce système
-- Elimination à concurrence de 90% environ des rejets de la pollution générés par les véhicules automobiles,
-- Augmentation l'autonomie de fonctionnement de votre moteur dans des proportions intéressantes et variables suivant les mélanges de carburant et les types de fonctionnement,
-- Dépollution de notre environnement en réutilisant nos déchets,
-- Forte augmentation de la durée de vie des moteurs,
-- Suppression de tous les carburateurs et pots catalytiques,
-- Réduction importante de la facture de transport
-- Réduction de l'exploitation des ressources naturelles et des risques de pollution de nos océans etc...

Conclusion
Il est judicieux de ne pas travailler seul dans son coin. Il n'y a rien à cacher ou à s'approprier. Travailler à plusieurs permet d'avancer (d'évoluer) plus rapidement. Il faut transmettre l'information sans réticence. Nous sommes tous sur "le même bateau", lorsque notre planète mère aura atteint le point de non retour, qu'elle sera à l'agonie, elle n'épargnera personne ! D'ailleurs, n'a t-elle pas déjà commencée ?

Informations complémentaires

Plans du Processeur de Carburant GEET de Paul Pantone
Paul et Molley Pantone, fondateurs de GEET (Global Environmental Energy Technology) et GEET Management LLC ont donné gratuitement leurs plans pour un petit moteur inférieur à 20 CV. Ce don est uniquement réservé à un usage privé et pour convertir de petits groupes électrogènes jusqu'à 10 kW.

Des étudiants d'une grande école sans bases techniques particulières ont pu construire et faire fonctionner un moteur en un week-end à partir de ces plans.

Ce qui suit est une version très simplifiée du Processeur de Carburant GEET que n'importe qui peut construire en un week-end en achetant ses fournitures localement dans un magasin.

On utilisera un vieux moteur de tondeuse pour la démonstration, ainsi les choses seront plus faciles à voir sans que rien ne gêne. Pour ceux qui ne connaissent pas le PC-GEET, c'est un " Reformer " de plasma simplifié qui accepte n'importe quel carburant, hydrocarbure ou déchet et le transforme en hydrogène riche (gaz naturel synthétique)

Les plans du petit moteur montrent combien de pièces peuvent être achetées et ensuite montées en partant de pièces de plomberie que l'on trouve dans tous les magasins de matériaux.

Les avantages comprennent la disponibilité de carburants multiples et une réduction des émissions allant jusqu'à 90 % et le doublement du temps de fonctionnement.

La configuration de base reste la même pour toute conversion et adaptation à des moteurs. Des versions plus perfectionnées sont maintenant disponibles à partir de GEET qui utilisent des soupapes de contrôle d'air, qui combinent les fonctions des trois soupapes avec une répartition automatique et aussi un carburateur ou des systèmes à injection destinés à remplacer les bulleurs dans les véhicules.

Etape 1

Les outils requis sont les suivants : clés à pipe, clés en croissant ou à ouverture variable, plieuse de tuyaux à ressorts, coupe-tuyaux, outils pour évaser les tubes, clé allen, matériel de soudure, lime et tournevis.
Procurez-vous toutes les pièces et outils à l'avance, voir la liste des pièces ci-après.
La plupart des magasins de plomberie professionnels ont en stock des pièces de meilleure qualité que celles des grands centres de bricolage où elles sont moins chères. Mais les économies ne sont pas importantes sur un petit projet comme celui-ci.
La pièce dont la qualité est la plus cruciale est le tuyau interne, les problèmes se présentent à partir d'épaisseur de paroi incompatibles, pas rondes, des joints aux soudures épaisses etc. sur les tuyaux de mauvaise qualité.


Etape 2

Démontez le moteur en enlevant le réservoir d'essence, le silencieux, et le carburateur. Enlevez la lame de la tondeuse et remplacez-là par un volant en acier, un disque de 12" (30cm) de diamètre de la même épaisseur que la lame pour être en sécurité.


Etape 3

Prenez les T de réduction de 1"x1/2"x1/2" et montez les sur un raccord de 1" (un tube court), ensuite en vous servant d'un tour, usinez - en l'extrémité pour l'adoucir, et alésez le trou dans l'extrémité de 27/32" (21mm) de telle manière que le tuyau intérieur de 1/2" puisse glisser (coulisser) à l'intérieur.
On peut aussi faire cela avec une perceuse sur colonne pour percer le trou de 27/32" ou 7/8" au bout du T et se servir ensuite d'une lime pour adoucir et enlever les parties rugueuses.
Le connecteur en tube de 1/2" et le T de 1/2" devront avoir chacun une extrémité lissée pour recevoir les rondelles de cuivre destinées à faire une bonne étanchéité.
Si quelqu'un a un atelier de mécanique et aimerait faire ça pour d'autres personnes, contactez GEET qui pourrait aussi offrir (s'il y a suffisamment de gens intéressés) le kit complet dont toutes les pièces seraient prêtes à être assemblées en quelques minutes.


Etape 4

Demandez à un plombier de couper votre tube réacteur intérieur de 1/2" à 16 + 7/16" et fileter les deux extrémités. Ici, utilisez des tuyaux noirs parce que les tuyaux galvanisés dégagent des fumées toxiques si on les chauffe trop. Limez la tige acier multi carburant de 12" x 1/2" en forme arrondie sur une extrémité seulement. (7 + 3/8" x 1/2" pour l'essence seulement). Ceci vous évitera d'avoir ensuite des ennuis si vous ne pouvez plus vous rappeler de quel côté est pointée la tige. Le moteur ne fonctionnera pas si la tige est mise à l'envers après avoir eu une signature magnétique.
Assemblez les pièces dans l'ordre comme dans la photo ci-dessous en utilisant des rondelles de cuivre de 7/8" / 22mm utilisées pour les bouchons de vidange de carter d'huile - (2 T de réduction usinés de 2 - 1"x1/2"x1/2" , joints par le raccord de 12" de long sur 1" , glissez le tuyau réacteur de 16 + 7/16" de long sur 1/2" à l'intérieur et ajoutez une rondelle de cuivre à chaque extrémité puis ajoutez ensuite le T de 1/2", l'ajustage évasé mâle en laiton de 1/2" NPT / 1/2" , puis un raccord de 1 1/2" et une soupape de mélange d'air de 1/2"


Etape 5

Assemblez les autres sous-assemblages de composants de soupapes ci-dessous. La plaque adaptatrice entrée sortie en acier d'épaisseur 1/2" ci-dessous est utilisée seulement sur quelques moteurs comme Tecumseh et des moteurs à soupapes en tête (voir Etape 9). Ajoutez un ajustage évasé mâle en laiton de 1/2" NPT / 1/2" à l'admission d'air sur la plaque adaptatrice.
Quelques moteurs Briggs et Stratton etc. ont en général déjà l'échappement fileté pour un tube de 1/2 " mais l'admission est sur l'autre côté du moteur ce qui fait qu'il faut une plus grande longueur de tuyau. Il faudra aussi un connecteur de tuyau de compression (raccord) ou un morceau de tuyau de caoutchouc avec des colliers de serrage à connecter à partir de l'admission du moteur pour aller au tuyau du bulleur.{Soupape auxiliaire de bulleur de 1/2", raccord de 1 1/2" x 1/2", T de 1/2", raccord de 1 1/2" x 1/2", soupape de 1/2" (soupape de bulleur / régulateur), bague réductrice de tuyau de 1/2" à 1/4", raccord demi 3" x 1/4" et silencieux, valve à bille de 1/2" (soupape de pression de retour en option), raccord de 3" x 1/2", un T de 1/2", une bague réductrice de tuyau de 1/2" to 1/4", raccord demi 3" x 1/4", raccord de 1 1/2"}.


Etape 6

Assemblez les pré-assemblages ci-dessus sur la chambre de réaction ci-dessous en faisant attention d'installer la tige de 12" à l'intérieur en l'orientant loin du moteur.
C'est maintenant que l'on peut commencer le bulleur.


Etape 7

Prenez un tuyau de cuivre de 10 3/4" x 1/2" et soudez un adaptateur de tuyau de 1/4" NPT - 1/2" à une extrémité et un bouchon de 1/2" à l'autre.
Percez un trou de 1/16" , tournez de 90 ° et percez encore , et aussi un autre jusqu'au fond. Prenez l'autre adaptateur de 1/4" NPT - 1/2" et coupez la partie de paroi fine pour faire un écrou évidé pour passer le tuyau et limez bien lisse pour mettre dans le bidon "Anti-Gel" (bulleur).


Etape 8

Prenez un bidon d'antigel d'environ 4 litres et percez un trou de 1/2" près du haut du pot à travers le bouchon comme sur la photo. Assemblez les pièces ensemble dans l'ordre suivant : tuyau, raccord demi de 3" x 1/4", connecteur de tuyau de 1/4", raccord court de 3/4", bague, trou dans le pot, bague et écrou évidé et tuyau de pression retour - en option, raccord demi de 3" x 1/4", coude de 1/4", raccord court de 3/4", bague, trou dans le bouchon du pot, bague et tuyau soudé.


Etape 9

L'adaptateur de port a été formé en nettoyant les ports d'admission et d'échappement. Ensuite en plongeant le doigt dans le port d'échappement pour récupérer un peu de suie afin de la frotter sur du ruban adhésif collé avec un large débord sur les ports.
Ceci laisse alors un gabarit parfait pour percer ensuite dans une pièce d'acier de 1/2" d'épaisseur, ensuite percez le montage et les trous de port et tarauder les ports avec un taraud de 1/2" NPT


Etape 10

Utilisez du tube de 1/2" pour 10 CV ou moins (* du tube de 5/8" et des ajustements évasés pour 10 à 20 CV) avec un cintreuse de tube à ressort de 1/2'' et formez une boucle et ensuite enlevez le ressort.
Glissez les écrous évasés à chaque extrémité et glissez ensuite l'outil à évaser (faire les collets) de telle façon que le tube dépasse d'environ 3/16", évasez les extrémités.
(Les climatiseurs domestiques ont des ajustements évasés si vous avez des difficultés à les former).


Etape 11

Assemblez toutes les pièces sur le moteur et ajoutez ensuite un support de tube de 1" ou un suspenseur de sortie de 1 1/4".
Une période de rodage d'au moins 30 minutes avec de l'essence pure (95SP) est nécessaire. Remplir le bulleur sans dépasser le quart jusqu'à ce que vous l'utilisiez (ensuite on peut le remplir à moitié). Demandez à quelqu'un de tenir fermement le bidon tout en démarrant le moteur pour éviter qu'il ne se déverse dans les tuyaux, si du carburant mouillait la tige de réaction, cela arrêterait le fonctionnement et vous devrez sécher la tige et les tuyaux. Vous pouvez l'accrocher au guidon de la tondeuse si vous le souhaitez bien après que le moteur ait démarré. Il faut orienter l'extrémité d'émission de la tige plein Nord tout en faisant démarrer le moteur la première fois pour que ça rode la tige. La tige se centrera magnétiquement toute seule après avoir fonctionné ou alors vous pouvez souder 3 tétons à chaque extrémité pour centrer la tige (limez les pour les ajuster exactement).
Laissez totalement ouverte la soupape de pression de retour en option, mettez la manette des gaz à mi-course et ouvrez un peu la soupape de mélange et faites démarrer le moteur en faisant varier la valve de mélange d'air.
S'il fait très froid, vous devez mettre le starter en bouchant la valve d'air avec le doigt. Ensuite, augmentez lentement l'ouverture de la manette des gaz tout en réglant la valve de mélange d'air, le moteur tournera facilement à nouveau si vous êtes proche du bon réglage.
Après la période de rodage, faire un test avec un mélange de 50% d'eau et 50% d'essence. Ensuite vous pouvez passer à 75% d'eau et 25% d'essence.
S'il est difficile à entraîner régler à nouveau la manette des gaz ou des soupapes d'air. Veillez bien à peindre tous les tubes extérieurs et raccords avec de la peinture supportant de hautes températures sinon après ils rouilleront très vite (sauf le cuivre, le laiton et le galvanisé).


Etape 12

Pour une installation sur un générateur, vous pouvez aussi utiliser des coudes à 90 ° pour que les tuyaux soient à l'intérieur de la cage du bâti. Montez le Processeur de Carburant GEET aussi loin que possible du champ magnétique du générateur, pour qu'il n'interfèrent pas entre eux. Faites aussi très attention aux cartes de crédits dans vos poches ou caméras vidéos, ne les approchez pas trop près du moteur en fonctionnement sinon il y aura effacement.

Pour terminer

Faites les essais avec :
la valve de pression retour pour fonctionner en circuit fermé avec des carburants alternatifs. N'utilisez pas d'hydrocarbures car ils seront contaminés avec l'eau venant de l'échappement (l'hydrogène et l'oxygène se combinant)
différents matériaux pour le tube intérieur et la tige de réaction
différentes longueurs de tige et aussi de la tige filetée
des emplacements pour le mélange d'air et / ou les soupapes de manettes de gaz
du tube de cuivre chauffé de l'échappement allant du bulleur à la valve de manette de gaz
des bulleurs de 20 litres environ
des double bulleurs pour les carburants non solubles
des jauges de vide etc...
et aussi des carburants alternatifs.
Ce qui est bien, c'est que en quelques minutes, on peut reconfigurer cette conception.

Amusez-vous bien et faites savoir aux Pantone comment ça marche !

Liste des pièces

Sur quelques moteurs seulement
Plaque adaptatrice en acier de 1/2" avec 4 écrous allen à tête encastrée de 3/4" et un disque d'acier de 12"

Processeur de carburant
1 - tube noir de 16 7/16" x 1/2" (coupé et fileté)
1 - raccord de tuyau noir de 12" x 1" (peint)
1 - tige d'acier de 12" x 1/2"
2 - Tés réducteurs galvanisés de 1" x 1/2" x 1/2" (Ward - le meilleur )
2 - Rondelles de cuivre de carter de vidange de 22mm / 7/8"
1 - raccord de tuyau galvanisé de 2" x 1/2"
1 - suspenseur de tuyau galvanisé de 1" avec boulons et écrous
4 - raccords de tuyau galvanisé de 1 1/2" x 1/2"
1 - raccord de tuyau galvanisé de 3" x 1/2"
4 - soupapes à bille de 1/2" NPT (B&K - les meilleures)
1 - silencieux NPT galvanisé de 1/2"
3 - Tés de tuyau galvanisé de 1/2"
2 - bagues réductrices de tuyaux galvanisées de 1/2" x 1/4"
1 - boîte de peinture (à grill) haute température
du tube de cuivre de 27" - 1/2" (* 5/8")
2 - bagues évasées mâles en laiton de 1/2" NPT / 1/2" (* 5/8")
2 - boulons évasés en laiton de 1/2" (* 5/8")

Bulleur
1 - bidon d'antigel de 4 litres
4 - colliers de serrage pour tuyau galvanisé de 1/2"
6 - tuyaux Vinyl transparents de 1/2" ID (coupés en 2)
2 - raccords de tuyau galvanisé de 3" x 1/4" (coupés en 2)
4 - rondelles bagues galvanisées de 9/16" (et de 1/8" d'épaisseur )
1 - coude de tuyau galvanisé de1/4"
2 - raccords de tuyaux galvanisé de 3/4" x 1/4"
1 - connecteur de tuyau galvanisé de 1/4"
1 - tuyau d'eau en cuivre de 10 3/4" x 1/2"
1 - bouchon de tuyau en cuivre de 1/2"
2- adaptateurs de tuyaux en cuivre de 1/2" x 1/4" NPT

CONCLUSION

A la lecture de toutes ces expériences, sur tous les types de moteurs, avec de nombreuses variantes utilisant le principe de Pantone, il est bien prouvé :
1°) que le moteur Pantone, avec son réacteur, fonctionne vraiment.
2°) que le dopage à l'eau du carburant à l'admission par l'intermédiaire du bulleur et du réacteur permet :
-- de très fortement diminuer les rejets de la pollution générés par les véhicules automobiles quelque soit le type de moteur,
-- de diminuer la consommation des moteurs dans des proportions intéressantes. Le gain en consommation sera d'autant plus important si le moteur travaille à pleine charge et à régime constant (ex : tracteur agricole).
3°) que ce type de transformation est à la portée d'un bon bricoleur ou mécano et d'un coût relativement modéré. Cela sera d'autant plus évident le jour ou des kits pourront être proposés dans le commerce.
Attention si vous bricolez un moteur de voiture. Vous risquez de ne plus être en règle avec la législation si vous roulez sur routes ouvertes.

DERNIERE NOUVELLE : CA COMMENCE A BOUGER !

GIFNET (Global Institute For New Energy Technologies)

Depuis Mars 2005, Jean-Louis Naudin, qui a travaillé sur le moteur Pantone, a pris la direction de GIFNET – France.
Son éthique, son altruisme et ses compétences qui ne sont plus à démontrer depuis longtemps, apporte l'espoir de voir "bouger les choses".

LES VARIANTES DU "MOTEUR PANTONE"

Il existe de nombreuses variantes au système décrit ci-dessus. Celle qui a principalement retenu mon attention est le "Gtone".

C'est la version la plus simple et la plus populaire à ce jour qui diffère du montage Pantone. Elle a été découverte par un agriculteur qui en a équipé le "tracteur 22".

il s'agit d'un dopage des gaz d'admission avec du "gaz d'eau" produit en continu et sans stockage donc sans danger à partir du moteur.

Pour simplifier, on parle de "dopage à l'eau". Cette version est plus simple parce qu'elle ne fait pas buller ensemble le carburant et l'eau. Un seul réacteur est indispensable.

Le gaz produit, soit par la chaleur de l'échappement uniquement (bullage + réaction), soit par la chaleur du circuit de refroidissement du moteur (bulleur) et par celle produite à l'échappement (réacteur), est aspiré à un endroit du circuit d'admision en complément de l'air.

Ci-après quelques liens directs relatifs au "tracteur 22" :
-- Description du principe et résultats constatés (sur le site http://jmww.club.fr),
-- Calculs sommaires sur la consommation de tracteurs modifiés par Christophe Martz,

-- Etude de Michel David sur le fonctionnement du tracteur.

LE MOT DE LA FIN

En créant cette page, mon ambition a été simplement, d'ajouter un relai supplémentaire à la chaine d'informations sur le "moteur Pantone" et ses variantes qui utilisent toujours le principe du "réacteur".

Merci de vous être intéressé à ce sujet particulier jusqu'à la fin de cette page, bon "bricolage" de moteur pour les courageux et bonne continuation dans la visite de mon site !