Visite des "curiosités hydrauliques"
du vallon de l'Estelle
Le 4 février 2006 notre guide M. Jackie THEUNIS nous amène à la découverte de la Vallée de l'Estelle.
"Le rai du puits"
(l'écoulement du puits)

Nous quittons la piste forestière pour nous enfoncer dans le petit sentier


Nous marchons durant environ 15mn au milieu de chênes magnifiques - (zoom)


Nous voila arrivé à la "rai du puits" qui est en bordure du chemin. L'ouvrage est constitué en pierres brûtes sans lien d'assemblage. L'eau sort en surverse au ras du sol - (zoom)


Celui-ci n'a que 1,00m de profondeur, 1,40m de diamètre intérieur et 1,20m de hauteur au niveau du seuil, l L'eau est limpide. Il n'y a aucune porte pour en limiter l'accés. Les animaux peuvent donc s'y abreuver - (zoom)


La voute supérieure est constitué de pierres sèches montées en écailles de poissons sans aucune charpente de soutien - (zoom)


En repartant par la piste forestière nous trouvons une aire bétonnée qui permet de collecter les eaux pluviales afin de remplir un réservoir d'incendie (au centre de la photo). Celui-ci alimente un poteau d'incendie situé quelques mètres en contrebas - (zoom)
"La source et la Pourraque des Bertrands"

Au lieu dit "les Bertrands", nous arrivons au terrain de Jackie sur lequel il cultive des oliviers. Nous sommes tout près, des ruines d'habitations ou 4 familles vivaient encore avant le dernier incendie


Au premier plan, à droite sur la table, des fragments vernis de poterie que Jackie a retrouvé dans la Pourraque que nous allons découvrir - (zoom)


Jackie qui est au pied de la source nous indique que celle-ci coulait beaucoup plus fort quelques jours auparavant - (zoom)

C'est au pied de ce talus que la source coule avec un débit important, notamment après de fortes pluies - (zoom)

Nous arrivons à la "Pourraque" de Jackie. Au premier plan le ruisseau d'écoulement. En arrière plan, l'entrée de la Pourraque - (zoom)

La Pourraque est encastrée dans le talus, au milieu de la végétation - (zoom)

L'ouvrage est constitué en pierres maçonnées avec une porte d'accés dont l'encadrement est réalisé en briques de terre cuite retaillées pour l'emboitement de la porte - (zoom)


Infiltration d'eau limpide à l'intérieur de la Pourraque. Celle-ci a une dimension intérieure de 1,30m x 1,30m, une hauteur d'eau de 60cm et une hauteur sous voute de 1,50m environ p/r au seuil - (zoom)
"La source de la Platane" et le vallon

Sur le chemin de retour, Jackie nous arrête à la "source de la platane". Le platane" original" a brûlé lors du dernier incendie. Plusieurs repousses repartent (derrière le capot de la voiture)


La source se situe dans une grande pourraque qui s'est effondrée - (zoom)




Michel monte sur le talus afin de photographier la source par le dessus - (zoom)


Vue de la Pourraque et de la source du haut du talus - (zoom)


Base de la pourraque d'où sort la source


Franck mesure la profondeur de la pourraque avec un baton : plus d'un mètre !


En descendant le vallon de l'Estelle, Jackie nous montre un ouvrage réalisé par les chasseurs - (zoom)


Le lit du torrent a été approfondi sur une vingtaine de mètre afin de créer une réserve d'eau pour les animaux - (zoom)


Sue cette photo nous voyons encore les traces d'érosion du "méga orage" qui a dévasté il y a quelques années le vallon des Borrels - (zoom)


Nous arrivons à une ruine qui a été partiellment rénovée afin de créer un abri de chasse - (zoom)


Sur la façade nous pouvons consulter une carte IGN qui localise l'ensemble du secteur - (zoom)
"la Fouant de la Trueio" (Font de la Truie)
Certains écrits font état de la disparition de la "Font de la Truie".
Par curiosité nous partons à la recherche d'indices éventuels dans le secteur du puits figuré sur le plan de 1932.


Nous arrivons en vue de la bastide de la Font de la Truie


Nous traversons l'Estelle


Vue des ruines de la bastide à partir du vallon de l'Estelle


Dans la végétation, au dessus d'un mur en pierre nous trouvons un regard de 60 cm de côté


En contrebas au pied du mur, un ouvrage en pierre ressemble à un petit abreuvoir


Nous remontons le talweg au milieu d'une végétation dense - (zoom)


Grosse surprise .... Franck vient d'apercevoir un puits .... au milieu du talweg


Ce puits au milieu du torrent semble venir de nulle part !!!


La pompe est actionnée par un vilebrequin. Celui-ci est façonné dans l'axe
de la manivelle qui permet de donner le mouvement rotatif - (zoom)

Le torrent arrive dans l'axe vertical de la photo et dans le 1/4 supérieur


L'eau tombe en chute au pied du puits en faisant un léger trou

Ensuite l'eau passe par dessus la margelle du puits pour le remplir.
Ces indices sont laissés par les dépots de végétation - (zoom)


La pompe se compose d'un corps en fonte dans laquelle se déplace un piston qui est mu par une bielle - (zoom)


Le puits circulaire de 1,80m de diamètre. Le niveau de l'eau est à 2,50m sous la margelle et le fond du puits à 3,00m avec tout les alluvions qui sont tombés à l'intérieur. Le tuyau d'aspiration qui est toujours en place fait 40mm de diamètre - (zoom)


Vu de la bastide à partir du puits - (zoom)


Vue de la bastide en regardant vers le puits : flèche rouge - (zoom)

Je tiens à remercier M. Jackie THEUNIS pour cette sympathique après midi de découvertes.